Accueil
  Accueil>Trouver un emploi>Chiffres clés>Les chiffres de l’emploi
 
 

Les chiffres de l’emploi
     
   
Contexte
Evolution des emplois agricoles
Part de l’emploi agricole dans l’emploi total
L’emploi selon les secteurs de production
Un secteur ouvert et moderne
     
     
  Contexte
     
    A partir de la fin de la seconde guerre mondiale, l’agriculture bretonne est passée d’une agriculture de subsistance à une agriculture devant approvisionner les populations en produits alimentaires en quantité et à faible prix. C’est à partir de ce moment que l’agriculture va connaître une mutation sans précédent, alliant progrès techniques et gains de productivité.

Aujourd’hui encore, les modes de production ne cessent d’évoluer permettant d’améliorer les rendements, le respect de l’environnement, la qualité des produits… Ces mutations favorisent l’évolution des métiers agricoles.

Conséquence de l’augmentation de la productivité et de la baisse des prix agricoles, le nombre d’agriculteurs diminue depuis de nombreuses années. Parallèlement, l’agrandissement des exploitations agricoles a permis le développement de l’emploi salarié depuis la fin des années 1980.

Dans les années à venir, l’augmentation de la taille des exploitations, ainsi que la diversification de l’agriculture vers des activités de service (entretien de l’espace rural, transformation des produits à la ferme, tourisme rural…) vont se poursuivre. Ces évolutions occasionneront de nouveaux besoins en main d’œuvre salariée.
     
     
  Evolution des emplois agricoles
     
   

Le secteur de la production agricole occupe 70 210 personnes en Bretagne en 2010, dont :

     
    Chaque année, environ 700 jeunes s’installent en agriculture dans la région.

Depuis 15 ans, l’emploi salarié (en ETP) a augmenté de 28% et le nombre d’agriculteurs a diminué de 28%. La part du travail salarié dans l’emploi agricole est passée de 20% en 1995 à 35% en 2010.
     
     
    Evolution du nombre d'actifs agricoles par statut
     
   
     
     
  Part de l’emploi agricole dans l’emploi total
     
    L’emploi agricole occupe 5% des actifs bretons, soit 2 fois plus qu’au niveau national.

La part relative de l’emploi agricole est particulièrement importante dans le centre de la Bretagne et dans l’est de la région. Les actifs agricoles sont moins représentés sur le littoral sud et autour des grandes villes.
     
     
    Part des emplois agricoles dans l'emploi total par canton en 2008
     
   
   
     
  L’emploi selon les secteurs de production
     
    Près de 4 exploitations agricoles bretonnes sur 10 sont spécialisées en production laitière. Au total, plus de 3/4 des exploitations sont orientées en élevages bovins (lait et/ou viande) ou hors sol (porc, volaille...).
     
     
    Répartition des exploitations par domaine de production
     
   
     
     
    Les productions agricoles qui recourent fortement à de la main d’œuvre salariée sont les cultures sépcialisées (légumes, horticulture ornementale, pépinières...) avec près de 7 000 salariés en ETP. Dans ce secteur, les salariés en CDI sont 4 100 ; quant aux CDD, leur nombre varie entre 2 100 et 8 400 selon les périodes de l'année.
     
     
    Réparition des salariés en équivalent temps plein par domaine de production
     
   
     
     
   

Au total et en Equivalent Temps Plein, les 24 540 salariés agricoles se répartissent ainsi selon les départements :

  • 6 520 dans les Côtes d’Armor
  • 8 590 dans le Finistère
  • 4 958 en Ille et Vilaine
  • 4 472 dans le Morbihan
     
    Grâce à la diversité des productions en Bretagne, le secteur agricole offre une palette de métiers étendue et des profils de postes variés.
     
    L’emploi en production laitière
    La Bretagne est une grande région de polyculture-élevage. L’exploitation type a une production dominante en lait ; elle a aussi des terres (prairies pour les vaches et terres pour les cultures) et parfois un autre atelier d’élevage (porc, volaille…).
14 180 livreurs de lait sont présents dans la région. Les exploitations sont souvent des structures familiales (l’agriculteur travaille avec son conjoint ou un parent) et/ou avec un ou plusieurs associés dans le cadre d’une société.
Celles qui emploient de la main d’œuvre recrutent des salariés polyvalents en lait et cultures, ou des vachers spécialisés.
Avec l’agrandissement des exploitations laitières, ces profils de postes, notamment les plus qualifiés, se développeront de plus en plus.
     
   
Pour en savoir plus sur les métiers en élevage bovin-lait
     
     
    L’emploi en production porcine
    La production porcine est un secteur où l’emploi a fortement progressé ces dernières années en Bretagne : en 2010, environ 3 700 emplois salariés (soit 3 200 en Equivalents Temps Plein) sont employés dans 1 920 entreprises. Au total, en 2010, 7 928 sites d'élevages produisent du porc dans la région.
Les exploitations sont souvent de petites structures : le chef d’exploitation travaille seul ou emploie en général de 1 à 4 salariés.
La majorité des salariés sont permanents ; près de 80% sont en CDI (Contrat à Durée Indéterminée).
L’emploi est dominant en Bretagne du nord : Finistère nord, zone de Guingamp, Lamballe et Loudéac dans les Côtes d’Armor, et centre du Morbihan dans les cantons de Locminé, Baud, Pontivy et Josselin.
     
   
Pour en savoir plus sur les métiers en élevage porcin
     
     
    L’emploi en production de volaille
   

L’aviculture correspond à la production de volaille et d’œufs. Ce secteur est très présent dans les Côtes d’Armor, le Finistère et le Morbihan.
Les emplois se trouvent :

  • dans les élevages de volailles ou de poules pondeuses : les emplois sont surtout familiaux avec un ou deux salariés,
  • dans les sociétés de ramassage de volailles qui emploient des équipes de 5 à 10 personnes, essentiellement embauchées à temps partiel,
  • et dans les couvoirs (naissance des poussins), entreprises avec chacune plusieurs dizaines de salariés.
  • Au total, en 2010, la Bretagne compte autour de 5 000 salariés dans le secteur avicole, dont un peu plus du tiers sont en CDD (Contrat à Durée Déterminée).
   
Pour en savoir plus sur les métiers en élevage de volaille
     
     
    L’emploi dans le machinisme agricole
   

Les travaux dans les champs (semis, récoltes) sont réalisés soit par l’agriculteur, soit par une ETA ou une CUMA. L’ETA (Entreprise de Travaux Agricoles) est une entreprise privée qui intervient chez ses clients agriculteurs ; la CUMA (Coopérative d’Utilisation du Matériel Agricole) est gérée directement par un groupe d’agriculteurs adhérents.
Les salariés de ce secteur sont chauffeurs, mécaniciens, ou chauffeurs-mécaniciens. Les entreprises ont en moyenne 2 à 6 salariés. L’été et l’automne sont des périodes de pointe, où les entreprises ont recours à de la main d’œuvre saisonnière (estimée à 1 500 salariés), en complément des emplois permanents (environ 2 000 salariés en CDI).

     
   
Pour en savoir plus sur les métiers du machinisme agricole
     
     
    L’emploi en cultures spécialisées
    Le secteur des cultures spécialisées englobe les productions de légumes, de fruits, de plantes, de fleurs et de plants d’arbres… La production se fait soit sous serre, soit en plein champ.
La Bretagne compte 1 500 agriculteurs employeurs dans ce secteur, dont plus de la moitié (54%) dans le Finistère, notamment sur le littoral nord du département. Les entreprises sont également présentes sur le littoral ouest des Côtes d’Armor (de Perros-Guirec à Paimpol), dans les cantons de Cancale, Dol de Bretagne, autour de Rennes (Ille et Vilaine), et aussi sur le littoral du sud Bretagne.
Les postes proposés sont pour la plupart des emplois d’ouvriers qualifiés ; une petite partie sont des emplois d’encadrement d’équipe.
L’activité est très liée à la saisonnalité : en moyenne, 6 contrats sur 10 sont à durée déterminée, et le nombre de salariés (CDI + CDD) passe de 6 200 à 12 500 entre la basse et la haute saison.
     
   
Pour en savoir plus sur les métiers des productions légumières
Pour en savoir plus sur les métiers de la floriculture et de la pépinière
     
     
    L’emploi en jardins espaces verts
    Les entreprises en jardins espaces verts sont concentrées autour des grandes villes et dans les zones littorales. Les 900 employeurs du secteur privé occupent un peu plus de 4 000 salariés, dont la majorité sont en CDI (75%). La taille des entreprises privées est très variable, pouvant aller de 1 (un tiers des employeurs) à plus de 10 salariés (10% des employeurs). 
Aux emplois du secteur privé, il faut ajouter ceux des collectivités locales (mairies...), soit 5 300 agents en 2007 (Source : enquête Observatoire emploi formation de l'agriculture - CRAB).
     
   
Pour en savoir plus sur les métiers du secteur jardins et espaces verts
     
     
    L’emploi dans les activités de diversification
    Les activités de diversification se sont développées ces dernières années en agriculture permettant aux agriculteurs de valoriser leurs produits et leur patrimoine, et de trouver de nouvelles sources de revenus.
En 2007, 2 742 exploitations pratiquent la vente directe au consommateur de produits agricoles (7% des exploitations), 879 font de la transformation de produits agricoles pour la vente (2%), et 918 ont une activité touristique (2%) comme l'hébergement ou la restauration (Source : Agreste, enquête structure 2007).
     
     
  Un secteur ouvert et moderne
     
    L’ouverture aux femmes et aux jeunes non issus du milieu agricole
    Les métiers agricoles sont souvent assimilés à des métiers d’hommes et à des métiers réservés à des personnes originaires du milieu agricole.
Or, les progrès technologiques ont permis de limiter les travaux physiques difficiles, et, aujourd’hui, les femmes peuvent assumer quasiment l’ensemble des tâches à réaliser sur les exploitations. De plus, 30% des personnes qui s'installent comme chef d'exploitation ne sont pas issues du milieu agricole
Par ailleurs, actuellement, 78% des jeunes en formation dans l’enseignement professionnel en production agricole ne sont pas issus du milieu agricole.
     
   
 Repères

Les femmes représentent près du tiers des salariés agricoles. Elles sont particulièrement présentes en cultures spécialisées (maraîchage, horticulture, pépinière… avec 46% des salariés agricoles), en conchyliculture (44%), ainsi que dans les activités liées au cheval (61%).

 Repères
     
     
    Des emplois inscrits dans la modernité sociale
    Parallèlement à l’évolution de l’emploi agricole, des services et des organismes ont été créés pour permettre aux actifs agricoles d’avoir les mêmes avantages sociaux que dans les autres secteurs d’activité.

Ainsi, il existe des comités d’œuvres sociales qui remplissent les mêmes fonctions qu’un comité d’entreprise. Ces comités permettent aux salariés d’accéder dans des conditions privilégiées à des activités sociales et culturelles (chèques vacances, bons d’achat, mutuelle complémentaire, réductions spectacles…).

Les demandeurs d’emploi et les employeurs agricoles peuvent s’adresser aux Associations Emploi Formation (AEF) qui gèrent au niveau départemental des bourses de l’emploi en agriculture.

La formation continue des salariés et des exploitants agricoles est développée dans le secteur. Le FAFSEA (Fonds d’Assurance Formation des Salariés des Exploitations et entreprises Agricoles) et le VIVEA (fonds pour la formation des entrepreneurs du vivant) organisent et financent la formation continue en agriculture.

Comme dans tous les autres branches professionnelles, il existe des conventions collectives permettant de préciser les règles de travail des salariés en agriculture (grilles de salaire, temps de travail…).

De nombreuses organisations d’échanges existent : les Groupements de Vulgarisation Agricole (GVA), les Groupements d’Etudes et de Développement Agricole (GEDA), les Association de Salariés de l’Agriculture pour la Vulgarisation du Progrès Agricole (ASAVPA)…
     
     
   
Pour en savoir plus sur l’emploi et l’installation dans le secteur agricole :
  en Bretagne : l'emploi
  en Bretagne : l'installation
  dans les Côtes d’Armor
  dans le Finistère
  en Ille et Vilaine
  dans le Morbihan
     
     
   
Pour en savoir plus sur les offres d'emploi dans le secteur agricole :
  les offres d'emploi


     Haut