Accueil
  Accueil>Se former>Formation continue>Congé individuel de formation
 
 

Le congé individuel de formation (CIF) permet à tout salarié du secteur privé (CDI et CDD) de mettre en œuvre un projet personnel de formation. La formation peut être suivie pendant son temps de travail et être pris en charge financièrement.


Salarié en CDI  

Les conditions  d'accès

Pour bénéficier d’un CIF, le salarié doit justifier de 24 mois d'activité (consécutifs ou non) dont 12 mois dans l’entreprise actuelle.

Les démarches :

Le salarié doit dans un 1er temps,  formuler une demande d’autorisation d’absence à son employeur au moins 4 mois avant le début du stage si le stage dure plus de 6 mois ou 2 mois pour les stages de moins de 6 mois. L’employeur doit donner sa réponse dans les 30 jours. 

Si l’employeur ne peut pas refuser catégoriquement une demande CIF, il peut reporter l’autorisation soit pour des raisons de service, soit pour cause d’effectifs simultanément absents dans le cadre du CIF. La durée de ce report est de 9 mois maximum.

La durée du congé ne peut excéder un an à temps plein ou 1200 heures à temps partiel.

Après accord de de l’employeur, le salarié doit formuler une demande de prise en charge financière du CIF auprès de son OPACIF (FONGECIF, FAFSEA..).  Chaque OPACIF définit ses propres critères d’appréciation qui lui permettent de prendre une décision sur le montant de la prise en charge du coût de l’action de formation et de la rémunération du salarié.

Le salarié en congé formation perçoit sa rémunération directement de l’employeur et ce pendant toute la durée du congé.


Salarié en CDD

Un salarié en contrat à durée déterminée (CDD) peut bénéficier d’un CIF à condition qu’il ait travaillé 24 mois consécutifs ou non, au cours des 5 dernières années, dont 4 mois consécutifs ou non, au cours des 12 derniers mois.

L’action de formation doit débuter au plus tard 12 mois après le terme du CDD. A la demande du salarié, la formation peut être suivie, après accord de l’employeur, en tout ou partie, avant le terme du CDD.

Les dépenses liées à la réalisation de cette formation peuvent être prises en charge par l’OPACIF dont relève l’entreprise dans laquelle a été exécuté le contrat de travail à durée déterminé.

Le salarié doit formuler une demande de prise en charge financière du CIF CDD auprès de l' OPACIF (de son dernier employeur en CDD (FONGECIF, FAFSEA….).  



     Haut