Accueil
  Accueil>Se former>Formation continue
 
 

La formation continue pour quoi faire ?

La formation professionnelle continue permet de perfectionner ses compétences, d'acquérir une qualification reconnue, ou une spécialisation, tout au long de sa vie professionnelle.

Qui est concernée ?

Elle s’adresse à toute personne justifiant d’un niveau initial de formation ou d’une période minimum d’expérience professionnelle (variable selon le diplôme et le niveau de formation). Pour le domaine de la production agricole, il existe trois statuts en fonction de votre situation à l’entrée de la formation :

Quels diplômes préparer ?

Les diplômes préparés en formation continue sont :
  > ceux de la formation scolaire, technologique ou professionnelle : CAPA, Bac pro, BTSA.
  >ceux spécifiques à la formation professionnelle continue : BPA (brevet professionnel agricole de niveau V), BP (brevet professionnel de niveau IV), CS (certificat de spécialisation), et titres homologués.

A noter : le bilan de compétences peut permettre d’analyser ses compétences personnelles et professionnelles, ses aptitudes et motivations afin de définir un projet d'évolution professionnelle.

Qu’est-ce que le compte personnel de formation ?

Crée en  2014 en remplacement du CIF, le compte personnel de formation (CPF) permet d’acquérir des droits à la formation professionnelle inscrits dans un compte d’heures qui vous suit tout au long de votre vie professionnelle. Vos heures CPF ne sont jamais perdues, même si vous changez de situation ou d’employeur.

Pour qui est le CPF ?

Toutes les personnes de 16 ans et plus bénéficient d’un compte personnel de formation, jusqu’à ce qu’elles aient fait valoir l’ensemble de leurs droits à la retraite. Le compte peut être utilisé par :
  > les salariés sous contrat de travail de droit privé, dont les salariés agricoles,
  > les jeunes de 15 ans, ayant signé un contrat d’apprentissage (par dérogation),
  > les personnes à la recherche d’un emploi, inscrites ou non à Pôle emploi,
  > les personnes accueillies dans un établissement et service et d’aide par le travail (Esat),
  > les personnes accompagnées dans un projet d’orientation ou d’insertion professionnelle.

A partir de 2018, un compte personnel de formation sera ouvert aux travailleurs non-salariés dont les agriculteurs et leurs conjoints collaborateurs.

Comment est alimenté le CPF ?

Le compte est alimenté annuellement, en fonction de votre activité salariée :
  > salariés de droit privé, dont les salariés agricoles et les marins pêcheurs : chaque année, votre compte est crédité automatiquement sur la base de la déclaration de votre(vos) employeur(s). L'inscription de ces heures s'effectue dans le courant du premier trimestre suivant l'acquisition.
  > à temps complet, votre compte est alimenté à raison de 24 heures par an jusqu’à 120 heures, puis de 12 heures par an jusqu’à un maximum de 150 heures.
  > à temps partiel, les heures créditées sur votre compte sont calculées en fonction de votre temps de travail durant l’année.
  > en fonction du niveau de qualification, les heures acquises au cours de l’année 2017 pourront être doublées, dans la limite d’un plafond de 400 heures.
  > à la recherche d’un emploi, vous disposez d’un compte personnel de formation contenant les heures acquises au titre de votre activité professionnelle.  Vous pouvez les utiliser pour vous former en parallèle de votre recherche d'emploi.
  > en contrat de sécurisation professionnelle, depuis le 1er avril 2015, votre formation, dans le cadre du CSP, doit être éligible au compte personnel de formation.

Vos droits à la formation vous suivent tout au long de votre vie professionnelle, y compris lorsque vous changez de statut.


En savoir + : le site officiel du CPF

 



     Haut