Accueil
  Accueil>Choisir un métier>Elevage porcin>Responsable d’élevage
 
 

Responsable d’élevage

  Sa mission
     
    Le responsable d’élevage organise et supervise la conduite de l’élevage afin d’obtenir des résultats techniques optimums, seul ou avec l’aide du personnel qu’il encadre. Il exerce ses activités sous la responsabilité du chef d’entreprise et est en relation permanente avec l’ensemble des salariés de l’entreprise.
     
     
  Ses activités
     
    Gestion de l’élevage
    Il réalise la gestion technique des troupeaux de truies (G3T) : il saisit, analyse les résultats et adapte la conduite de l’élevage en conséquence.
Il réalise la gestion technico-économique (GTE) : il gère les mouvements des animaux, les stocks d’aliments, planifie les commandes et analyse les résultats économiques de l’élevage.
Il organise le temps de travail, les permanences, et encadre le personnel.
Il suit en permanence l’évolution des différentes réglementations (environnement, législation du travail, conditions d’élevage…).
Quand elle existe, il assure le suivi de la station de traitement des effluents d'élevage
     
    Alimentation et organisation de l’élevage
    En lien avec le chef d’entreprise, il choisit le type d’aliment pour les différentes catégories d’animaux et échange avec lui sur les investissements techniques à réaliser au sein de l’élevage. 
Il détermine les orientations techniques et les modalités de mise en oeuvre.
Il est l’interlocuteur technique des fournisseurs de l’entreprise.

Dans une exploitation de petite dimension, le responsable d’élevage peut travailler seul et dans ce cas assurer toutes les activités courantes du technicien d’élevage.

     
     
  Conditions d’exercice
     
    Il exerce ses activités sous l’autorité du chef d’exploitation. Il est en général amené à encadrer du personnel. Il est l’interlocuteur des conseillers en élevage et/ou des technico-commerciaux.
En complément des activités au contact des animaux, une part non-négligeable du travail du responsable d’élevage est consacré aux tâches administratives.
     
     
  Qualités requises
     
    Le responsable d’élevage doit maîtriser l’ensemble des techniques liées au cycle de vie du porc. Il doit également avoir des compétences en gestion technico-économique, en informatique et en encadrement de personnel.

Le responsable d’élevage doit faire preuve de capacité d’analyse technique et économique, d’un sens de l’observation et de l’organisation, d’ouverture d’esprit, d’une aptitude forte à prendre des décisions ou des initiatives.

     
     
  Formations
     
    Formation initiale
    Bac Pro Conduite et gestion de l’exploitation, systèmes à dominante élevage 
BP Responsable d’exploitation agricole (BPREA) par apprentissage
BTSA Productions animales 
BTSA Analyse et conduite des systèmes d’exploitation (ACSE)
Licence Professionnelle
     
   
Les parcours de formation et les diplômes Où se former
     
     
    Formation continue
    BP Responsable d’exploitation agricole (BPREA)
BTSA Productions animales 
BTSA Analyse et conduite des systèmes d’exploitation (ACSE) 
CS Technicien conseil en élevage porcin
Licence Professionnelle
Ingénieur
     
   
Les conditions d'accès et la rémunération Où se former
     
     
  Emplois et évolution professionnelle
     
    Employeurs potentiels et bassins de recrutement
    Employeurs :exploitations agricoles
Les emplois sont présents sur l’ensemble de la région Bretagne avec quelques bassins dominants : secteur Nord Finistère (Brest - Plabennec), secteur Centre Finistère (Châteaulin - Carhaix), secteur centre Bretagne (Loudéac - Pontivy - Locminé) et bassins de Lamballe et de Guingamp.
     
    Evolution professionnelle
    Le responsable d’élevage en production porcine, après une expérience confirmée, peut envisager de s’installer comme chef d’entreprise en production porcine ou assurer des fonctions de technicien dans un groupement de producteurs.
     
     
  Les métiers connexes
     
    Technicien d’élevage dans un groupement d’éleveurs ou une organisation professionnelle, technico-commercial au sein d’une entreprise de service (ex : production d’aliments…), formateur dans un centre de formation professionnelle.
Pour accéder à ces métiers, une formation ou une validation des acquis de l'expérience (VAE) peut s'avérer nécessaire.


   Retour  Haut