Comment préparer et utiliser une décoction de prêle et d’ail ?

Jardiner malin et écolo revient à recourir à des solutions simples que l’on peut préparer soi-même à la maison au lieu d’en acheter sur le commerce. Vous avez déjà préparé des purins chez vous ? Faites de même pour les décoctions qui sont aussi à votre portée. Découvrons aujourd’hui comment préparer et utiliser une décoction de prêt et celle de l’ail.

Préparation et utilisation de la décoction d’ail

La décoction d’ail est une des astuces les plus utilisées par les jardiniers mais aussi beaucoup de particuliers qui veulent prendre soin des plantes de leur jardin ou du potager. Grâce à cette solution, vous pouvez vous débarrasser des insectes indésirables et plusieurs maladies du jardin. La décoction d’ail peut être utilisée en tant que traitement préventif et curatif. Le plus souvent, on l’utilise au potager ou sur des fleurs comme les rosiers. Elle peut aider à prévenir ce qu’on appelle la fonte de semis et éliminer les pucerons, les chenilles ou bien les acariens. Elle peut aussi agir principalement sur une grande variété de maladies notamment le cloque du pêcher, le mildiou, la pourriture grise, la rouille, etc. Il s’agit d’un traitement naturel qui ne peut que faire du bien à vos plantes.
Comment la préparer ? A la différence des purins, les décoctions sont obtenues à partir de bouillon à base de plantes. Ici, on utilise donc l’ail que l’on fait bouillir pour en obtenir une décoction. Avant de porter à ébullition, il faut d’abord laisser tremper l’ail préalablement haché dans de l’eau (500 grammes de gousses d’ail dans environ 5 litres d’eau) pendant une durée de 12 heures au maximum. Faites bouillir la solution pendant une bonne quinzaine de minutes et laissez-la refroidir. Procéder ensuite au filtrage en vous servant d’un tissu fin pur se débarrasser des résidus de la plante. Placez la solution dans un récipient en plastique, si vous allez l’utiliser tout de suite, mettez-le dans le pulvérisateur. Pulvérisez vos plantes du jardin avec cette solution en visant le feuillage et le pied des végétaux. Vous pouvez aussi vous servir d’un simple arrosoir pour atteindre les zones à traiter.
Pour votre information, la décoction d’ail peut se conserver mais sur une courte durée. Au- delà de quelques jours, vous ne devez plus l’utiliser. Si vous voulez obtenir de meilleurs résultats, répétez le traitement plusieurs fois à 3 jours d’intervalle.

Préparation et utilisation de la décoction de prêle

La prêle est aussi connue en tant que « Queue-de-cheval », utilisée également pour en faire une décoction pour soigner les plantes. Cette plante a des vertus miraculeuses sachant qu’elle est particulièrement enrichie en potassium, fer, sodium, silice et d’autres éléments bénéfiques pour les autres végétaux. C’est la raison pour laquelle on en fait une décoction, souvent utilisée pour lutter contre les maladies cryptogamiques du jardin. Il s’agit, en fait, d’un fongicide puissant, 100% naturel. Parmi les maladies cryptogamiques que vous pouvez guérir avec cette décoction se trouvent le mildiou, l’oïdium ou la rouille. Sans oublier le cloque du pêcher et la fonte de semis.
Comment préparer cette décoction ? Il est possible de fabriquer cette solution à la maison, la préparation est à la portée de tous. Vous avez besoin de prêle bien évidemment, cueillez-en gratuitement dans la nature, surtout dans les zones humides. La meilleure période pour en cueillir se trouve entre le mois d’avril et mai. Munissez-vous d’un outil adapté pour la récolte : un sécateur. Les tiges de prêles doivent être hachées et placées ensuite dans un récipient avec un couvercle, mélangées avec de l’eau. Toujours dans un esprit écolo, servez-vous d’eau de pluie ou d’eau de source. Il faut laisser macérer pendant une journée en n’oubliant pas de fermer le couvercle. Puisqu’il s’agit d’une décoction, il faut ensuite faire bouillir la solution pendant une demi-heure à feu doux. Avant d’utiliser, il faut d’abord laisser refroidir. Après que la décoction ait refroidie, procédez maintenant au filtrage pour en retirer les résidus de prêle.
La décoction de prêle peut servir de traitement préventif mais aussi curatif. Versez das le pulvérisateur une quantité de la solution encore à diluer dans de l’eau. Procédez à la pulvérisation en visant les feuilles atteintes par les maladies cryptogamiques.
Si vous en avez récolté beaucoup, notez que vous pouvez conserver une partie mais pour cela, il faut la sécher. Conservez les plantes séchées dans un endroit situé à l’abri de l’humidité, où l’aération est bien au rendez-vous. Lorsque vous allez préparer une nouvelle décoction avec de la prêle séchée, mélangez-la avec de la prêle fraîche : une petite astuce qui ne change rien aux résultats. Après utilisation, s’il vous reste un peu de cette solution, conservez-le en fermant hermétiquement le récipient. Puis, placez-la dans un endroit éloigné de la lumière et la chaleur. Cependant, vous ne pourrez pas la conserver plus de 15 jours (l’odeur devient fétide). La prêle est une plante particulièrement envahissante, faites attention quand vous l’emmenez dans votre jardin, les graines peuvent s’y développer en un temps record. Dans ce cas là, vous aurez un autre problème de taille à régler. La meilleure période pour traiter les plantes c’est au printemps et l’été. N’hésitez pas à pulvériser plusieurs fois les végétaux de votre jardin ou votre potager avec cette décoction plusieurs fois durant ces deux saisons. Cela vous permet de garantir son efficacité afin d’assurer une meilleure santé à vos plantations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Related Posts