Enrichir un sol pauvre, comment faire ?

Pour enrichir un sol pauvre, souvent, la solution est à portée de main mais on n’y pense pas. Tous ces déchets en provenance de votre cuisine, les épluchures de légumes notamment, améliorent la qualité de votre sol de jardin. Grâce à certains déchets ménagers, vous pouvez, en toute facilité et sans dépenser davantage, enrichir le sol d’humus. Donc, à partir de maintenant, pensez à ne pas jeter tout ce qui est dans votre poubelle et de vous en servir pour enrichir la terre de votre jardin.

Que pouvez-vous utiliser ?

Les déchets de taille et les déchets ménagers sont propices à l’enrichissement du sol de votre jardin. Lorsqu’on parle de déchets ménagers, ce sont les peaux de bananes, les peaux de pommes de terre, etc. Si leur vue vous dérange, il suffit de les cacher sous une couche de paille. Si vous avez taillé des feuillages malades, sachez que les maladies sont spécifiques à telle ou telle plante et ne risquent donc pas de contaminer les autres plantes. En d’autres termes, vous pouvez les utiliser pour enrichir le sol. Mélangez-les au compost ou au fumier, ils sont excellents ainsi recyclés !

Utiliser les cendres de cheminée

Si vous l’ignorez encore, les cendres de cheminée sont parfaites pour enrichir la terre de votre jardin. Le fait est que ces cendres sont riches en potassium, un élément minéral qui favorise les floraisons. Cependant, veillez à les utiliser avec parcimonie, n’en abusez jamais, car si vous en mettez trop, elles pourraient brûler les végétaux et faire floculer la terre. Par m², saupoudrez environ une poignée de cendres et faites-le une fois en automne et une fois en hiver, pas plus. Surtout, n’en utilisez pas sur les plantes de terre de bruyère, elles augmentent le pH du sol.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts